Vie privée et Big data : comment cohabiter ?

La révolution numérique ne cesse d’étonner le monde ! Avec le Big Data, une révolution technologique à des fins à la fois économique et social, fascine notamment les jeunes. Toutefois, il se heurte au principe de la protection de la vie privée de la personne et des données personnelles des citoyens. Maintes questions doivent alors à considérer telles que : –  la définition du « Big data » et  le positionnent des  acteurs concernés par ce Big Data par rapport à la question de la confiance des usagers?

Qu’est ce que le big data ?

a3361_i1817.jpg

Prendre des vidéos, envoyer des mails, publier des articles sur facebook,…ces données numériques seront traitées très rapidement grâce à des supercalculateurs. Ce phénomène c’est  le Big Data. Le concept de Big Data  a son côté positif au sens qu’il permet de faire des études  marketing. En effet, grâce à des messages échangés sur facebook pour trouver un pull par exemple, aide un commercial d’avoir ses clients. Toutefois, les mentalités sont aussi différentes en ce qui le concerne. Certaines entreprises n’adhèrent pas sur le côté business voire l’idée d’être surveillé par le gouvernement.

Les limites du Big Data et la protection de la vie privée

a3361_i1818.jpg

Face aux enjeux du Big Data  au sens d’explosion de données, les assureurs seront amenés à être conforme avec la loi informatique et liberté qui protège les données à caractère personnel. Le champ des informations disponibles produites par l’individu lui-même ou par les machines est exploitable. L’extraction des informations cachées permettrait de prédire l’avenir. Ces traitements peuvent coûter chers dans le cadre de la protection de la vie privée et des données personnelles des citoyens. Ce qui renforce l’application de ladite loi informatique. A citer par exemple, l’utilisation des messages demandant l’aval du membre avant de publier des mots sur le mur du facebook.